Saian Supa Crew-Soldats

Soldats

Vieo And Lyrics ¨Gratis¨

[Refrain]
Soldat, soldat, la guerre est déclarée, c’est pour ce soir
Aujourd’hui ni fusil ni religion, simplement les mots et le minimum d’espoir
Souffrir, mourir, à quoi ça sert si c’est pas sa propre mort
“ça ira” qu’on disait pour ne pas pleurer, hier on pensait qu’aujourd’hui
serait déjà demain

[Vicelow]
L’atmosphère est raide, j’ai beau parler sur des riddims
la first couleur reste red
Devant le gun je dis ” oh no ” comme Red Rat
Rattrapez le temps c’est difficile donc j’attends pas d’avoir des rides
Pour bousculer les raids de bandits, d’adolescents, c’est bien de crier “à l’aide”
Mais c’est trop blessant de se blesser entre gars d’homeless
On me laisse tuer mon vis à vis, homme de cité : synonyme d’homme en laisse
Ceux qui sont visés c’est ceux qui sont sans visa ceux qui sont sans avis
Donc si t’as le gun je vais pas te dire ” vas-y ”
Y’a assez de nazes qui visent à côté
je supervise à ce que mes soldats soient à mes côtés !

[Sir Samuel]
C’est la guérilla, je vois que les troupes se dispersent
et ça en bas de chez moi dans mon porche crasseux
Je vois que les forces et les énergies s’effacent, face aux véritables
ennemis, la lâcheté a pris place SO
Y’a trop d’anicroches, trop des nôtres finissent au poste, déjà que là-bas
c’est auch, imagine quand c’est un proche qui fait du tord à son propre frère
Le malheur c’est que ça arrive de manière régulière

[Refrain]

[Feniksi]
Noisy Le Sec
Fief du cinquième des membres du S.S.C.
On se dit ” soudés “, mais man tu sais ce que c’est
Victimes et bourreaux viennent de la ” tess’ ” et c’est..
La “ragla”
Ça règle les comptes, d’ici ou pas de là, tu subis..
Si t’y crois pas demain lève toi et drague la rivière en bas de chez toi
C’est la civière d’un frère d’hier..
Trouve-moi une seule “tess'” unie, si y’en a n’hésite pas bague-la..
Hâchez-les, fâchez-les
Clashez-les, mâchez-les
Tous ceux qui disent “moi” avant ” nous tous ” arrachez-les..
Hé les gars
Ça ce n’est pas la guerre qu’on doit livrer
Ce n’est pas naguère ce qu’on délivrait comme message, ça m’égare..

[Leeroy]
Je ne fais qu’entendre que tant d’clans s’vantent devant l’temple
S’branlent, pensent aux mêmes plans s’rendent en même temps sans s’vendre
S’rangent en tant qu’bandes, flambent
dansent dans l’vent, sur des grands stands
Scandent qu’ils n’ont qu’ça dans l’sang
pendant ce temps, je perdure dans cette épaisse brume, sans air pur
J’brûle sans cesse lorsqu’on exulte
C’résumé d’notre amertume
Résulte de nos vertiges, vu de leurs textes nuls, exercés sur nos vertus
J’ai vu les miens s’faire tabasser par la BAC
Terrassés par l’attaque des braves qui s’disent menacés grave
Lassés de se faire masser par des javes
Ces ânes bâtés bavent déjà
S’régalent d’états d’âme et j’les vois d’jà qui jasent

[Refrain]

[Specta]
J’rap pour les miens, pour les tiens
pour les siens, pour les chiens, pour les ti-peu et les anciens
Qui ont tous tyle et les types grandissent, vendent du shit
S’enrichissent et ne rêvent que de VR6
Friment et manquent de respect
Toi-même, tu sais qu’avant j’gardais la monnaie sur les billets
Avant c’était le bronx à paname
Maintenant c’est le bronx dans chaque quartier, gars, traîne autour de paname
Les grands guettent mal, les petits qui tisent mal et les petits tirent sur
les grands qui les guettent mal, c’est normal ça?
Dans mon quartier, c’est la guerre
nos mères nous ont mis dans ce bloc protégeons nos frères

YoutubeRocokollection

YouTube Reggae Music¨Gratis¨



Leave a comment

No comments yet.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s